Et si on apprenait à vivre, plutôt qu’à survivre ?

Ecologie : science qui étudie les interactions des êtres vivants entre eux et avec leur milieu. L’ensemble des êtres vivants, de leur milieu de vie et des relations qu’ils entretiennent forme un écosystème.

Accompagner, car c’est selon moi le terme le plus approprié pour définir mon moteur. Il y a à la fois l’idée de garder une distance juste, sans manipuler ni faire à la place de, et l’idée d’une présence totale à l’autre pour l’aider à retrouver son autonomie.

 

Créativité, car je suis convaincu que c’est la clé de voûte de la libération de nos conditionnements. Créer c’est poser une action concrète dans la matière, se positionner et prendre l’entière responsabilité de ce que je vis. C’est grâce une représentation possible de notre vécu que nous pouvons en changer la perception. La créativité, c’est la liberté de choisir la forme à travers laquelle je veux exprimer mon être et l’ensemble de mes facettes.

Enfance

Enfant unique issu d’une famille de danseurs, Angelo commence étudier la guitare classique puis les musiques amplifiées à l’école municipale de musique dans l’Essone où il vit. Pour pallier l’ennui et au fait de jouer seul, il met son côté touche à tout au service de différentes formations, tantôt guitariste, tantôt batteur, tantôt bassiste, tantôt chanteur. Après plusieurs expériences dans des groupes pop, electro ou rock, il commence à s’intéresser à la production, au mixage, à la prise de sons pour très vite remplacer son salon en home studio avec comme outil central la M.A.O.

Education et premiers pas dans l’industrie musicale

Passionné par la question de la créativité et de l’expression des émotions, Angelo Foley étudie différentes formes artistiques : Licence Lettres et Arts à Jussieu de 2002 à 2004, jazz et musiques actuelles 2004-2005 à l’Edim (Cachan 94), Licence Arts du spectacle option Matériaux Sonore et Enregistrement (université de Marne la vallée et Ircam) de 2005 à 2007 et une licence de communication à l’ISCPA de 2006 à 2008. Il poursuit quelques année plus tard en 2016 ses études en psychologie, en énergétique et en coaching à l’institut Cassiopée.

C’est ainsi que par rebonds et après avoir testé sa créativité au poste de rédacteur en agence de pub, Angelo rencontre Fred Monvoisin et Fabrice Dumont qui lui donneront pendant 4 ans le poste de Directeur de la Création Musicale au sein de la production du label Green United Music1 (à l’époque Woodkid, The Shoes, Rocky, Sage, Part Company…). Pendant ces quelques années dans cette maison de disques, il se retrouvera au coeur de l’avènement de la musique à l’image, des relations entre artistes et marques, de la transformation du business de la musique vers le streaming, de l’émergence de groupes middle-class qui vivent de la musique comme un job et non comme une carrière.

Production d’albums

C’est durant cette période en 2013 qu’il rencontre Héloïse Letissier alias Christine and the Queens à la sortie d’un concert de Yanis – qu’il co-produira par la suite. Après quelques essais, elle lui confiera la réalisation de son EP Nuit 17 à 52 (label Because Music). Le titre éponyme se retrouvera aussi sur son album Chaleur humaine. Le succès de l’album2 offre alors à Angelo Foley un sésame pour sa vocation de producteur. Il signe dans la foulée un contrat d’édition avec Sony ATV en tant que compositeur et réalisateur.

En 2015, il reçoit un appel de Grand Corps Malade qui lui propose de co-réaliser avec l’artiste français BABX un album inédit dans son concept : Il nous restera ça, comme thème imposé pour les multiples artistes présents sur ce disque (Ben MazuéLucioleCharles AznavourHubert-Félix ThiéfaineJeanne CherhalRichard BohringerErik OrsennaFred PellerinLinoRenaudL.E.J). Un an plus tard, toute l’équipe recevra un disque de platine sur la scène du Trianon3. Angelo Foley quitte alors Green United Music pour se consacrer aux artistes et à leur réalisation.

En pleine ascension, il choisit alors de se rapprocher de sa banlieue pour co-composer et réaliser le premier album de son ami d’enfance Marvin Jouno, découvert pour sa pop cinématographique. Intitulé Intérieur Nuit4 (Un Plan Simple/ Sony), cet album aura pour vocation d’être autant sonore que visuel puisqu’il sortira en 2016 avec son film repeignant en fiction les tableaux du chanteur.

Le travail d’Angelo Foley commence à être reconnu et l’année se poursuivra de façon très prometteuse puisqu’il recevra le prix du Compositeur de l’année5 lors du prix de la Création Musicale à l’Hôtel de Ville, organisé par la Chambre Syndicale des Éditeurs de Musique de France. La même année, il sera appelé pour co-composer et produire Héra6 (Panenka), le deuxième album du rappeur Georgio, hymne à l’amitié, aux femmes et à l’amour. De cette rencontre naîtra une réelle fraternité entre les deux garçons et un premier disque d’or pour le rappeur.

2017 sera également une année productive. Lié d’amitié avec Fabien Marsaud (Grand Corps Malade), Angelo Foley se verra confier la composition de la musique originale7 du film Patients, premier long métrage réalisé par le slameur et son acolyte Medhi Idir. Nominé dans plusieurs catégories aux Césars 2018Patients sera le film le plus rentable de l’année avec plus de 1,4M d’entrées. En parallèle, Angelo Foley sera sollicité pour réaliser quatre titres sur le nouvel album Neon8 (label Tôt ou Tard) du duo Cats on Trees. Au même moment, il sera pendant plusieurs mois aux côtés d’un jeune artiste d’une autre banlieue pour co-réaliser avec le duo de producteurs Kyu & Haze, le EP KID (Initial/Universal) d’Eddy de Pretto, propulsé très vite comme artiste révélation de l’année, et dont la collaboration aboutira à cinq titres de l’album Cure9, sorti en 2018, disque d’or un mois après sa sortie.

2017 se termine avec la composition et la réalisation du sixième album de Grand Corps Malade – Plan B10,11, disque d’or lui aussi seulement 1 mois après sa sortie.

En 2018, Angelo Foley reçoit pour la deuxième fois le prix du Compositeur de l’année12.

En 2019, il compose la musique originale du 2e long-métrage de Grand Corps Malade et Medhi Idir La vie Scolaire. En parallèle il compose et co-produit avec Phazz le 4e album de Georgio.

Thérapie et Spiritualité du vivant

Formé au tout départ par l’ostéopathe Pascal Anselin en pratiques biodynamiques, Angelo a approfondi son parcours de praticien en confrontant différentes approches, à la fois énergétiques par la médecine traditionnelle chinoise, indo-tibétaine et le reiki, et psychologiques, en se spécialisant en thérapie émotionnelle, en approche systémique, en analyse transgénérationnelle et en Programmation Neuro-Linguistique, qu’il a étudié notamment auprès d’Eric Leroy, Isabelle Legueurlier, à l’Institut Cassiopée, ou encore à l’institut Généapsy. C’est à travers ses multiples formations qu’il a développé une approche analytique et expériencielle en intégrant autant la neuro-biologie et la psychanalyse que les pratiques chamaniques et le travail sur la spiritualité et l’inconscient collectif.

 

Passionné par l’acte créateur quel qu’il soit depuis l’enfance, il travaille chaque jour un peu plus sur la capacité de l’être humain à se réaliser à travers l’expression d’émotions non résolues en se libérant des carcans familiaux, culturels et historiques, et d’une étude poussée sur le conditionnement de l’ego et la structuration de l’identité au sein d’un groupe. Après plusieurs expériences de travail personnel sur les mécanismes de la conscience et des émotions, il a reçu des enseignements de la part de différents maîtres spirituels et thérapeutes spécialisés, inspirés entre autres par Alejandro Jodorowsky et métagénéalogie et la lecture du Tarot, Swami Prajnanpad et le Lying, Jiddu Krishnamurti, Alan Watts, C.G Jung, Carl Rogers ou encore Jacques Salomé, toujours axés sur le lien entre corps et énergie, corps et psyché, monde intérieur et monde extérieur. Aujourd’hui son moteur est d’accompagner chaque personne dans sa propre libération pour une écologie humaine et collective, à travers des séances individuelles, en ateliers et retraites de groupes et en conférences.

@Balancetapeur

En 2018 il crée le compte Instagram et le podcast Balance ta peur qui célèbre la vulnérabilité de nombreux anonymes. Avec aujourd’hui plus de 60 000 abonné.e.s, cet espace d’expression devient une plateforme dédiée à la connaissance de soi et une voie de liération de nos conditionnements.. La première Session Live a eu lieu au Maif Social Club en Mai, dans le cadre d’une exposition liée à la question du bonheur. Angelo y a donné une conférence auprès d’une centaine de participants autour du sujet : ”L’avenir du développement personnel est dans l’épanouissement collectif ”.
En Octobre 2020, Angelo Foley sort son premier livre chez Albin Michel : “Les 21 peurs qui empêchent d’aimer”. À une époque où les injonctions au bonheur, au couple et à la liberté nous paralysent, Angelo Foley plonge à la racine de nos peurs pour mieux nous en libérer. Il en décortique les mécanismes, et propose des exercices permettant de prendre conscience de nos blocages intérieurs. Une ode à la vulnérabilité comme une première étape vers la résilience, et l’amour.

« Ce livre nous permet de reprendre notre plein pouvoir. Celui de choisir ce que nous vivons. Celui de reconnaître que même les expériences les plus douloureuses sont toujours à notre service. » Lili Barbery-Coulon

références
  1.  « Dans les coulisses de GUM Prod avec Angelo Foley 12/2014 – MusiqueDePub.com » , sur musiquedepub.com (consulté le 18 avril 2018)
  2.  « Christine & The Queens s’approche du million d’albums vendus » [archive], sur www.20minutes.fr
  3.  « Il nous restera ça, la ré-édition », France Inter,‎  (lire en ligne)
  4.  « Marvin Jouno, ou le début d’une grande histoire dans la chanson française », Les Inrocks,  (lire en ligne)
  5.  « 6ÈME PRIX DE LA CRÉATION MUSICALE – CSDEM » , sur csdem.org
  6.  « Georgio et Angelo, alliance parfaite | Article | Abcdr du Son », Abcdr du Son,‎  (lire en ligne)
  7.  Benoit Basirico – contact@cinezik.org« Patients – la BO / Musique de Angelo Foley, Grand Corps Malade / – Soundtrack  :: Cinezik.fr », sur www.cinezik.org 
  8.  « Cats On Trees – Neon », sur Discogs
  9.  Cure, d’Eddy de Pretto : trouver sa voie entre Brel et Stromae (lire en ligne)
  10.  « Grand Corps Malade, les lois de l’adaptation », RFI Musique,‎  (lire en ligne)
  11.  « LAURÉATS – 8ÈME ÉDITION DES PRIX DE LA CRÉATION MUSICALE – CSDEM », sur csdem.org
X